19 mai 2021

Restitution de la Résidence d’Artiste de Natacha Eloy et Maca Rosée à la Bibliothèque départementale de La Réunion - 2021

C’est à la Bibliothèque départementale que s’est déroulée la résidence d’artistes « Patrimoine et Création » de Natacha Eloy et Maca Rosée avec une restitution ce mercredi 19 mai.

Le projet proposé par ces deux artistes, une bande dessinée intitulée « Voyages en Lémurie », a été retenu car il s’adressait à un double corpus de collections de la Bibliothèque départementale : celle forcément liée à la bande dessinée mais aussi celle pouvant aider à structurer leur recherche autour de leur création sur La Lémurie qui était alors en gestation.

La résidence s’est effectuée sur une durée de six mois, de décembre 2018 à mai 2019.

 

Visionner le reportage vidéo :

 

Pour Natacha Eloy, cette résidence lui a fait découvrir un patrimoine artistique réunionnais riche, essentiellement les peintres et dessinateurs du XIXème siècle qui ont produit des œuvres exceptionnelles, sous la forme de gravures qui lui ont donné envie, entre autres, d’utiliser le noir et blanc pour traduire l’étrangeté du monde lémurien par un travail tout en perception et interprétation. "La Résidence fut le lieu de rencontres et d’échanges créatifs avec le public de la Bibliothèque départementale, notamment les enfants reçus en ateliers de bande dessinée, mais aussi les professionnels de la Bibliothèque" a t'elle indiqué. 

La publication de l’ouvrage Voyages en Lémurie, est la résultante de la résidence artistique. Elle s’inscrit dans la continuité du travail mené pour l’exposition De Potémont à Tiburce qui s’est déroulée de juin à décembre 2019 à la Bibliothèque. L’affiche signée à l’époque par Téhem montre Tiburce lisant un ouvrage sur la Lémurie et préfigure le lancement de cette double bande dessinée disponible en librairie dès à présent.

« La résidence de création fut un merveilleux cocon qui nous a nourries intellectuellement et artistiquement. La Bibliothèque départementale est un magnifique écrin d’architecture au milieu de la ville de Saint-Denis. C’est une réserve de connaissances actuelles et historiques qui garde en son cœur des documents d’archives. Ça m’a donné la chance de relever un défi immense, celui de créer mon premier livre de bande dessinée » a précisé Maca Rosée.

Grâce à ce premier travail sur l’histoire de la BD, un contenu est désormais disponible à l’emprunt et permet à des bibliothèques, médiathèques et établissements scolaires d’organiser des ateliers BD par des artistes.

Les résidences d’artistes sont des apports mutuels et réciproques de l’institution à l’artiste, et de l’artiste à l’institution. Elles nourrissent considérablement la pratique professionnelle de tous et provoquent des synergies insoupçonnées ainsi que de belles rencontres.

Cette double bande dessinée lancée par ces deux jeunes femmes bédéistes autour d’un des grands mythes de La Réunion en est une preuve additionnelle.

 

Les artistes
 

Natacha Eloy

Artiste réunionnaise, issue à la fois des arts appliqués et de la mode, c’est en amoureuse des mélanges de genres qu’elle travaille pour différents créateurs. Voulant explorer la bande dessinée, elle rejoint Le Cri du Margouillat en 2017. Elle illustre la couverture de la revue Kanyar en 2020. Voyages en Lémurie est sa première bande dessinée au long cours.

 

Maca Rosée

De son vrai nom Ludivine Boyer est une artiste réunionnaise, issue du monde du cinéma d’animation, de l’illustration et du graphisme. De retour à l’île de La Réunion après ses études, elle fait la rencontre du dessinateur Moniri M’Baé pendant une soirée Drink & Draw, lequel l’invite à rejoindre l’équipe du Cri du Margouillat. Elle a signé notamment la couverture du numéro 32 de la fameuse revue réunionnaise de bande dessinée. Voyages en Lémurie est sa première bande dessinée au long cours.

 

Pour rappel…

Le Département a mis en place en 2017 ce dispositif original de soutien à la création artistique et de valorisation du patrimoine : les Résidences d’artiste.

D’année en année, le succès de ces résidences d’artiste ne se dément pas. Une bourse pour la création et la diffusion est attribuée au projet retenu après l’étude de plus d’une centaine de dossier chaque année. Ce dispositif vise à faire dialoguer le temps d’un semestre les créateurs avec le patrimoine conservé et valorisé sur 8 sites départementaux : les trois musées, l’Artothèque, le Conservatoire botanique, les Archives, l’Iconothèque et la Bibliothèque départementale, tout en favorisant les échanges avec les professionnels du lieu ainsi que des actions de médiation auprès des usagers autour du projet. Les créations issues de ces projets sont aussi hétéroclites que les disciplines, et souvent couronnées de belles surprises artistiques.

Plan Départemental de Transition Ecologique et Solidaire