01 oct. 2021

Le Département à Cilaos : Une solidarité concrète et partagée - 2021

Journée marathon ce vendredi 1er octobre pour le Président du Conseil départemental Cyrille Melchior qui était en déplacement à Cilaos. Au programme : visite et point d’étape sur l’avancement du projet de l’Hôtel des Thermes ; plantation d’arbres au collège Alsace Corré ; inauguration de la station de VTT et de la route Pente d’Abord à Bras-Sec ; échanges avec un agriculteur ; visite au domicile d’une bénéficiaire du dispositif d’amélioration de l’habitat et surtout signature du nouveau Pacte de Solidarité Territoriale pour la commune de Cilaos (PST2).

 

Un joyau à revaloriser

Propriétaire du site de l’ancien Hôtel des Thermes, le Département a souhaité revaloriser ses 2 parcelles qui surplombent la ville de Cilaos. Les sociétés SARL Cilaos, SARL FIKS et NEO qui, à l’issue de l’appel à projet lancé il y a deux ans ont été retenues le 20 janvier 2021, ont présenté ce jour « un projet en harmonie avec le site et adapté au marché local ». Selon le Président du Département ce « projet moderne, ambitieux, et respectueux du site et de son histoire, enrichit de fait l’offre touristique et hôtelière du cirque. J’ai tenu à venir à votre rencontre aujourd’hui afin de faire le point sur ce projet qui me tient tout particulièrement à cœur puisque je l’ai pris à bras le corps dès 2018, après mon élection à la présidence. Nous ne pouvions pas laisser plus longtemps ce joyau dans l’état dans lequel il se trouve actuellement ».

 

Le cirque retrouve sa vocation thermale

Cyrille Melchior a également insisté sur « le travail de fond à mener pour combiner l’offre des thermes avec celle de l’hôtel. Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère pour le tourisme thermal réunionnais. Notre volonté est de faire de Cilaos une destination thermale pour les Réunionnais et les touristes mais aussi pour la population car, avec le vieillissement, celle-ci a besoin de cures ", poursuit le Président du Département, pour qui, il s’agit de lier "les cadres touristique et thérapeutique". "Il y aura l’hôtel et l’hôpital : un lien est à créer, j’en ai déjà parlé avec l’ARS".

La seule station thermale de l’île tourne à plein régime après avoir investi récemment 600 000 € dans le renouvellement de ses équipements (sauna, 2 lits hydromassants, fauteuil shia tsu), le relooking de son espace bien-être et l’accueil. Composée de 29 professionnels et d’une infirmière, l’équipe des Thermes de Cilaos a enregistré une affluence record « malgré 4 mois de fermeture et la crise sanitaire en 2020, les sessions de cures ont fait le plein. Mieux en 2021, plus de 700 personnes se sont inscrites pour des cures sur prescription médicale, soit une évolution record de 40 % » précise Damien Wahanin, le Directeur de l’établissement thermal.

 

Des semences au collège, pour le Plan 1 million d’arbres

Le président de la Casud, André Thien-Ah-Koon, était au côté du Président Cyrille Melchior pour mettre en terre des plants dans le jardin du collège Alsace Corré. Deux fois champion du concours d’embellissement des collèges (en 2017 et en 2021), Alsace Corré fait partie des premiers établissements à avoir bénéficié de la « dotation biodiversité » du Département pour la création d’un arboretum qui produira des semences pour le Plan 1 million d’arbres. « Je ne pouvais pas venir à Cilaos sans visiter ce collège, double champion du concours d’embellissement, et sans féliciter les équipes éducatives et les collégiens pour leur engagement dans cette démarche. C’est une grande fierté pour moi d’être ici. Nous avons souhaité impulser une nouvelle phase dans le travail de sensibilisation et d’effort collectif en faveur des enjeux environnementaux, en lançant en 2019 le plan 1 million d’arbres. Ce n’est que la partie la plus visible d’un vaste plan de transition écologique et solidaire élaboré et mis en œuvre par le Département. Il faut penser et agir écologie ! » a insisté Cyrille Melchior. 

 

Cilaos signe son deuxième Pacte de Solidarité Territoriale

Autre moment fort de la visite : la signature du PST2 pour Cilaos dans la salle multimédia Piton-des-Neiges par le Président du Conseil départemental et le maire de Cilaos, Jacques Técher.

"Nous voulons à travers ces actions apporter du bien-être à la population et soutenir l'activité économique sur un territoire comme Cilaos, éloigné des grands centres urbains du littoral", exprime le président du Département. L’enveloppe de 2,173 M € du volet Investissement servira notamment, à financer les travaux de voirie des chemins Morel, de la Vigne, Gauthier, La Mare, Brûlé Marron et Corbeille d’or (1,723 M €) ainsi que la création d’une maison de veillée funéraire (450 000 €). Particularité de cette deuxième génération de PST : elle intègre des aménagements correspondant à l’ambition écologique du Département d’un montant total de 434 647 €. Pour la maison de veillée funéraire, un montant dédié à la transition écologique de 90 000 € permettra d’assurer les travaux d’installation d’un système de récupération des eaux de pluie, d’installation d’un système d’isolation thermique du bâtiment ainsi que le suivi énergétique des consommations. « Pour cette commune des Hauts, isolée, cet équipement est très important et attendu par la population. Les travaux devraient commencer avant la fin de cette année » précise Jacques Técher. Le volet fonctionnement du PST2 qui s’élève à 319 000 € tient compte aussi de la transition écologique et solidaire, dans l’action d’adaptation et d’amélioration du cadre de vie. 

 

Le chemin Pente d’Abord et une station de 9 circuits de VTT inaugurés

La signature du PST2 a été précédée de l’inauguration du chemin Pente d’Abord dont les travaux ont été financés par le PST1 à hauteur de 2,246 M€. Ce projet d’aménagement de voirie de la route RD 241 jusqu’à la RN5 permet de désenclaver tout le village de Cilaos, de Bras Sec et d’Ilet à Cordes. Il comprend aussi la mise en valeur touristique du site qui présente des points de vue remarquables sur ce cirque et l’agglomération de Cilaos. 

53 km de pistes de VTT ouvertes…

Chef de file en matière de développement des sports de nature, le Département a financé en 2019, dans le cadre du programme annuel d’investissement mis en œuvre par l’ONF, une étude globale de rénovation des sites de VTT sur le domaine forestier. À Cilaos, les acteurs du VTT du cirque ont été demandeurs d’une rénovation de l’ancien site de VTT pour le rendre accessible à tous. Ce travail s’intègre dans la mise à jour du PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et Randonnée).

L’ancien site de VTT nouvellement réhabilité a également été inauguré ce 1er octobre. Débutés cette année, les travaux ont permis de créer un réseau de 9 circuits (dont 2 de descente et 7 de cross-country) soit au total 53 km. Les circuits ont été balisés par l’Atelier Bois de l’ONF avec 54 poteaux, 2 panneaux d’accueil et 1 chicane en bois. « Outre la dimension touristique de ce projet, il y a aussi une dimension sportive puisque cette piste sera un excellent terrain d’entraînement pour nos sportifs péi. Nous voulons encourager la pratique du VTT, et plus largement celle des sports de pleine nature » a signalé Cyrille Melchior. 

 

Des agriculteurs remarquables

Après le tourisme et le sport, place à l’agriculture, avec la visite d’une exploitation de Cilaos ; l’occasion pour Cyrille Melchior de manifester sa solidarité avec le monde agricole. Monsieur Payet est producteur de légumes (lentilles, ail, tomates plein champ, chou, etc.), sur un terrain de 1 ha. Il a souhaité développer sur une partie de sa parcelle des cultures sans abris pour mieux maîtriser ses productions et limiter l’application de produits phytosanitaires. Pour mener à bien ses travaux, estimés à plus de 16 500 €, il a bénéficié d’une aide de plus de 14 000 € dans le cadre de la démarche LEADER prévue dans le PDRR 2014-2020 cofinancé par le FEADER qui lui a permis de financer l’installation d’une serre équipée, de 480m². « Cilaos est un territoire fragile. On doit accompagner les efforts des agriculteurs de Cilaos. Leurs productions sont tout simplement remarquables et ils méritent d’être soutenus. Dans le domaine agricole, je veux que le Département exprime toute sa solidarité à travers l’accompagnement du développement des circuits courts et de l’agriculture raisonnée et bio ».

 

Amélioration de l’habitat : objectif 4000 ménages par an

Le volet social n’est pas en reste. Le Président du Département a visité une bénéficiaire, satisfaite de son nouveau cadre de vie, du dispositif d’amélioration de l’habitat mis en œuvre par le Département. « La toiture a été totalement refaite, tout comme la peinture extérieure et intérieure. Il y avait aussi une création d’ouverture, et la pose de jalousie, de porte de séparation, de gouttières, de faux plafonds, d’isolation ». Co-financés à hauteur de 66 834 € par le Département et la LBU, ces travaux ont été réalisés dans le cadre global de l’aide départementale à l’amélioration de l’habitat. « Pour 2021, il a été prévu une montée en charge progressive, passant ainsi de 2 000 ménages en 2020 à 3 000 ménages en 2021. Je voudrais qu’on aille beaucoup plus loin en allant vers 4 000 dossiers par an. J’ai demandé au ministère du logement de nous accompagner. La Ministre est prête à mettre plus de crédits pour améliorer plus de cases sur l’île » indique Cyrille Melchior.

À Cilaos, le Département participe à l’amélioration de l’habitat de 300 ménages pour un budget estimé 2,252 M €. « C’est un enjeu important car nous avons un devoir de solidarité envers les familles les plus modestes et nos gramounes. Je souhaite aller plus loin en mettant un peu plus de moyens domotiques pour accompagner les personnes âgées dans leurs petits gestes de la vie quotidienne. Pour cela, il faut conjuguer nos efforts : mairie, intercommunalité, Département, État. La Solidarité doit être concrète, partagée, co-construite avec tous les partenaires ».

Refuse Résiste : la campagne de sensibilisation et de prévention contre les addictions