26 août 2021

Visite du Président Cyrille Melchior à Petite-île : plan 1 million d’Arbres pour La Réunion - 2021

Petite-Île, premier partenaire communal du plan "1 million d’Arbres pour La Réunion"

Pour sa première visite de terrain de la nouvelle mandature, le président Cyrille Melchior a choisi la commune de Petite-Île. « C’est l’occasion pour moi de réaffirmer tout notre attachement à la ruralité et au monde agricole », a-t-il déclaré à l’hôtel de ville où un accueil chaleureux lui a été réservé par le maire Serge Hoareau, la conseillère départementale déléguée aux Politiques inclusives des Personnes en situation de Handicap et Vie Educative - Sabrina Tionohoué - et plusieurs élus de la municipalité sudiste. 

La journée a commencé avec la signature d’une convention-cadre 2021-2025 du « Plan 1 million d’Arbres pour La Réunion » entre le Département et la commune qui prévoit notamment de poursuivre les actions de plantations avec les écoles et les associations. « Depuis 2015 notre commune est engagée dans la démarche DAUPI (Démarche d’Aménagement Urbain et Plantes Indigènes), indique le maire. Sur tous nos espaces publics - place de la mairie, complexe sportif, cours d’école, espaces touristiques à Grande Anse ou au domaine du Relais — nous faisons le nécessaire pour reboiser, ramener les espèces endémiques et indigènes de La Réunion. En l’espace de 6 ans, 750 arbres ont été replantés sur l’espace communal » a indiqué Serge Hoareau.

photo

Dans le cadre de la convention-cadre, la première de l’île, Petite-Île qui prévoit la création de pépinières aspire à devenir une « commune semencière », partenaire du plan quinquennal « 1 million d’Arbres pour La Réunion », inscrit dans le cadre du Plan de Transition écologique et solidaire défini par le Département.  Le président Cyrille Melchior a mis l’accent sur « la dynamique économique impulsée par la démarche » ainsi que sur la dimension patrimoniale du plan : « Ce n’est pas par hasard que nos Anciens ont donné aux quartiers des noms d’arbres partout sur l’île : Bois-de-Pomme à Salazie, Bois-de-Nèfles dans les Hauts de Saint-Paul, de Saint-Leu et même de Saint-Denis, Grand-Bois ou Bois-d’Olive à Saint-Pierre… Ici à Petite-Île, on a surtout le Grand Natte, une variété qui servait avant à fabriquer les cases créoles. La forêt réunionnaise a subi une détérioration que nous devons réparer : on va mettre en terre les grains de grand natte (ndlr : nom scientifique Mimusops balata). Dans quelques années, La Réunion retrouvera son authenticité ».

Autre moment fort de la journée, la visite du chantier de la future maison départementale située à proximité des résidences à vocation intergénérationnelle « Joli Cœur », « Vavangue » et « Veloutier », à l’angle du chemin Laguerre et rue Joseph Suacot. Avec une superficie de 576m² de surface utile, ce bâtiment qui abritera les services médico-sociaux (Pmi - ASE - Insertion) de la Collectivité départementale sera livré en novembre prochain. « Efficience, meilleure écoute et accompagnement renforcé seront les maîtres mots de cette nouvelle structure qui illustre tout l’engagement du Département à s’inscrire dans une dynamique de modernisation », a déclaré le président Cyrille Melchior. 

photo

Des travaux routiers sont aussi en cours dans la commune. Petite-Île bénéficie de l’engagement total du Département pour mener les travaux de sécurisation et d’enfouissement nécessaires sur la RD29 et la RD31. Près de 5 millions d’euros seront consacrés à ce vaste chantier qui est clairement un investissement sur l’avenir compte tenu du développement de la commune. 

Également au programme de la visite, la construction de deux chambres funéraires dans le centre-ville, rue Général de Gaulle, près des Services Techniques, pour l’accueil des familles endeuillées. La contribution financière du Département dans ce projet s’élève à 295 849€, soit 18% du coût total des travaux.

photo

La réhabilitation de l’école Les Bougainvilliers (273 élèves) n’a pas été oubliée. Les travaux ont commencé en février 2021 : étanchéité, éclairage, mise en conformité avec les règles de l’accessibilité aux personnes en situation de handicap, création de 3 classes… Le Département participe au financement de l’opération à hauteur de 613 961€, soit 16% des travaux qui s’achèveront en mars 2023.

Dans le cadre de la première génération du dispositif d’aide aux communes dénommé Pacte de Solidarité Territoriale (PST), la Commune de Petite Ile a bénéficié d’une enveloppe de 2 385 389 € pour lancer son programme d’investissement. « Le partenariat étroit Département – Communes est essentiel pour la mise en œuvre d’une politique d’aménagement et de développement efficiente en faveur des territoires et des populations. Aussi, le Conseil départemental s’efforce de construire ses politiques publiques en lien avec les municipalités, tout en étant à l’écoute de leurs besoins spécifiques, dans le cadre du Pacte de Solidarité Territoriale » a rappelé le président Cyrille Melchior. La réalisation d’un nouveau cimetière figure parmi les projets inscrits dans ce dispositif. La phase de conception (72 000€) a été financée grâce à cette mesure. La réalisation de ce vaste chantier qui s’étend sur 2,4 hectares le long du chemin Adénor Payet - pour une capacité de 1 100 places minimum en pleine terre et qui comprend un columbarium de 300 à 400 urnes cinéraires et des locaux techniques, sans oublier l’aménagement des places de parking et les travaux de voiries - est estimé à 5,3 millions d’euros. Il y a urgence car le cimetière du Calvaire arrive à saturation et devrait être clos dès cette année. 

La visite s’est achevée avec l’accueil en mairie du lutteur Mehdi Lebon-Gangate, indétrônable champion de La Réunion depuis 2016 et qui brille aussi au niveau national dans les 3 catégories (luttes gréco, UNSS et Libre). Le président Cyrille Melchior a salué le palmarès exceptionnel de ce jeune champion de 18 ans, soutenu par le Département au titre de sa politique en faveur des sportifs de haut niveau. Le soir même de la rencontre, Mehdi a pris l’avion pour intégrer le Pôle France de lutte à Dijon. Il s’est fixé plusieurs objectifs : décrocher de nouvelles médailles aux prochains championnats de France de 2021 ; porter haut les couleurs de l’île et de la France dans les compétitions internationales ; participer aux prochains JO à Los Angeles en 2028. Un nom à retenir.

photo

photo

 

Refuse Résiste : la campagne de sensibilisation et de prévention contre les addictions