07 sept. 2021

En action contre l’illettrisme, le Département s’allie au RSMA - 2021

« Récits de l’être ». C’est le titre d’un bel ouvrage de 80 pages, réalisé dans le cadre des Résidences d'artistes « Patrimoine et Création » mises en place tous les ans par le Département.

Particularité de l’édition 2020/2021 : les auteurs du livre ne sont autres que jeunes volontaires du Régiment du Service militaire adapté de La Réunion (RSMA-R) à Saint-Denis.

Les 12 apprentis écrivains ont suivi 40 séances d’atelier d’écriture, à raison de deux demi-journées par semaine.

L’artiste Stéphanie Lebon qui a animé la résidence avec l’enseignante Anouk Cellier, raconte cette « belle aventure humaine » : « Nous avons travaillé sur différentes thématiques dont le paysage, l’arbre, l’objet, l’identité, autour desquelles se sont construits les récits. Les écritures étaient individuelles, mais la relecture était collective. On a découvert de très belles histoires que les jeunes - en situation de décrochage scolaire - avaient du mal à raconter. Nous étions là pour les guider, pour les aider à partager ces histoires avec beaucoup d’honnêteté et pour leur dire que chacune de nos existences vaut la peine d’être dite, d’être écrite, d’être lue ». 

L’œuvre, éditée à 250 exemplaires, a été présentée hier à l’occasion des Journées nationales d’action contre l’illettrisme (JNAI), dans une salle du RSMA-R à Saint-Denis, ornée des magnifiques portraits en aquarelle des jeunes écrivains, réalisés par le Général Thierry Laval, peintre officiel de l’armée. Des portraits qu’on retrouve aussi dans les pages des « Récits de l’être » mais également, encadrés et remis à chaque jeune. 

Le succès de cette expérience inédite a été salué par la vice-Présidente du Département Sophie Arzal, déléguée à l’épanouissement de la Jeunesse, à l’innovation et à la modernisation de l’action du Département, en présence du Préfet de La Réunion, de la Rectrice de l’académie et de la Présidente de Région, qui ont visité des dispositifs de lutte contre l’illettrisme mis en place au sein du RSMA. 

Selon Laurent de Saint-Blanquat chef de corps du RSMA-R, « Ces projets artistiques sont des moyens d’apprendre autrement, de se découvrir soi-même, de s’ouvrir à des mondes, à des émotions, à des voies souvent insoupçonnées. Le pari d’introduire l’art dans une caserne était un peu fou. Mais la joie et la fierté des volontaires témoignent de cette confiance retrouvée et de cette considération que nous leur avons accordées ». Parmi les nouveaux dispositifs à caractère artistique dévoilés lors des JNAI, on citera l’atelier « manga » durant lequel les jeunes ont réalisé de A à Z un album de bande-dessinée en format A5, respectant les pratiques et les codes japonais, comme le sens de lecture de droite à gauche.

Un conte musical intitulé « Zistoires RSMA » a également été proposé par les jeunes stagiaires issus de la section « SAS Découverte » de Bourg –Murat. Ce dispositif permet aux jeunes - n’ayant pas encore le niveau suffisant pour rejoindre les filières de formation du RSMA - de bénéficier d’un accompagnement individuel spécifique. Les « Aventures en écritures au RSMA-R » passent aussi par les ateliers d’écriture animés par l’association « Labo des histoires », partenaire du RSMA-R dans son action contre l’illettrisme. 

L’École de la 2ème chance (E2C) fait aussi partie des partenaires du RSMA-R qui est considéré aujourd’hui comme un acteur majeur de la lutte contre l’illettrisme. Il permet aux 1100 à 1400 volontaires qui le rejoignent chaque année, dont 30 % sont illettrés, de se réconcilier avec l’écriture, de reprendre confiance en eux et ainsi acquérir une formation professionnelle.

Le régiment peut être fier de ses résultats : « A l’issue des quelque 38 formations proposées au RSMA-R, le taux d’insertion des jeunes s’élève à 80%. Plus de 60% d’entre eux trouvent un emploi durable en CDI ou en CDD de plus de 6 mois ou en alternance. Mieux, 20% des volontaires poursuivent une formation qualifiante après le RSMA-R. Durant ces 55 ans d’existence, le régiment a formé 47 000 Réunionnais ! »

« En plus de la résidence "Patrimoine et création" qui s’est déroulée au sein même du régiment et à la Bibliothèque Départementale, notre partenariat se traduit aussi par un accord visant à permettre aux jeunes du RSMA de visiter un site culturel du Département, le Lazaret de la Grande Chaloupe, dont l’histoire et sa portée leur permettent de mieux appréhender leur propres origines, et les fondements même de notre bien vivre ensemble ».

Sophie Arzal a saisi l’occasion pour transmettre un message fort du Président du Département Cyrille Melchior en faveur de la jeunesse : « Il y a un engagement collectif, un engagement républicain à bâtir et à porter ensemble, afin de donner à nos jeunes les clés de leur épanouissement, de leur bien-être, et de leur plein développement. Le Département de La Réunion est activement mobilisé, ce qui se traduit déjà par la création d’une direction de la jeunesse de plein exercice ». En matière de lutte contre l’illettrisme, le Département est également partenaire de l’Etat dans le cadre de l’opération Premières pages qui permet de sensibiliser les familles sur l’importance de l’apprentissage de la lecture.

Plan Départemental de Transition Ecologique et Solidaire