29 juin 2022

Les dispositifs R+ et PEC Marchand présentés aux chefs d’entreprises de l’Est 

Pour faire connaître les dispositifs en faveur de l’insertion mis en place par le Département, des séquences d’informations et de sensibilisation des chefs d’entreprises sont organisées dans les quatre coins de l’île depuis le début de l’année. Ce mercredi 29 juin, c’est à Saint-André, au siège de l’URMA de la Chambre des métiers et de l’Artisanat, que s’est tenu un séminaire réunissant bon nombre d’acteurs économiques de l’Est. Pour Jean-Marie Virapoullé, Vice-président du Département délégué à l’action sociale : « L’objectif, c’est d’échanger avec les employeurs et de leur expliquer la simplicité des dispositifs. C’est de partager aussi avec eux l’intérêt du R+, une allocation d'Incitation à la Reprise d’Activité qui allie accompagnement financier et socio-professionnel pour les Bénéficiaires du RSA souhaitant reprendre une activité. Celle-ci peut concerner un parcours salarié, en formation rémunérée, en création d'entreprise ou en mobilité ». 

Le Département finance aussi l'aide aux entreprises embauchant des bénéficiaires du RSA dans le cadre d'un contrat Parcours Emploi Compétence PEC Marchand, CUI-CIE (Contrat Unique d’Insertion - Contrat Initiative Emploi). Jean-Marie Virapoullé précise que « Cette aide peut concerner jusqu'à 47%, au maximum, du salaire brut pendant 9 mois. Pour l’année 2022, ce sont 500 PEC Marchands qui vont être déployés par le Département au bénéfice des chefs d’entreprises. On peut coupler ces emplois financés - moins de charges pour les employeurs - et le R+. Aussi bien pour l’employeur que pour l’employé, c’est tout bénef ! » soutient Jean-Marie Virapoullé. Les modalités de mobilisation de ces dispositifs ont été présentées par les agents de la Direction de l’Insertion (DINS) du Conseil départemental.

Comme à chaque séminaire, des projets de partenariat entre des entreprises présentes et le Département se sont concrétisés à l’issue de cette « séquence Entreprise », de manière à permettre aux conseillers d'insertion de proposer des candidatures correspondant aux besoins non pourvus des entreprises. Jean-Marie Virapoullé a signalé que « depuis la mise en œuvre du dispositif, suite à la recentralisation du RSA, ce sont plus 4 900 parcours R+ qui ont pu être mis en œuvre dont 1 506 en parcours salarié. Le bilan intermédiaire d'évaluation qualitative du dispositif, fait apparaître un taux de sorties dynamique de 44% à plus de 3 mois après la fin du parcours, dont 70% en emploi salarié ». 

Vous aimerez aussi...

Plan de mandature du Conseil départemental de La Réunion 2021-2028