Le Jardin de l’État, à nouveau accessible dans sa totalité - 2024

29 févr. 2024

A partir de ce Vendredi 1er mars 2024, le Jardin de l’Etat est de nouveau ouvert en totalité au public. Rappelons que suite au passage du cyclone Belal, ce site emblématique du chef-lieu a dû être fermé au public en raison des lourds dégâts laissés par le météore. Le site était défiguré, la végétation a lourdement souffert : n’ayant pas résisté à la violence des rafales de vents, plusieurs arbres - dont certains sont centenaires - sont tombés. Dès le lendemain du passage de Belal, les 15 agents du Service Espaces Verts du Département, étaient à pied d’œuvre pour réaliser les importants travaux de nettoyage, d’élagage et de dégagement des voies.

Au bout de 10 jours de travail acharné, une ouverture partielle du site était proposée, pour le plus grand soulagement des habitués, promeneurs, familles et autres sportifs. Ainsi, l'entrée principale, rue de Paris, et l'entrée rue Malartic étaient accessibles depuis le 25 janvier, tout comme le Museum d'histoire naturelle et le restaurant L’Oiseau du Jardin.

 

25 TONNES DE DÉCHETS VERTS

 

Tout en assurant l’entretien des zones accessibles, les agents ont poursuivi la remise en état du site, notamment au niveau de sa partie Ouest. Autour de 25 tonnes de déchets verts ont été enlevés sur l’ensemble du site qui s’étend sur une surface totale de 4 hectares. Une bonne partie des produits d’élagage a été broyée et réutilisée dans les espaces verts de la Collectivité. Le Département tient à souligner l’implication des agents : "Malgré l’immensité de la tâche, nos agents ont relevé le défi pour que le Jardin de l’État reprenne vie et redevienne au plus vite cet écrin de verdure tant apprécié des Réunionnais. C’est aujourd’hui chose faite. Grâce au travail remarquable réalisé, le site est de nouveau totalement opérationnel. Nous serons ravis de retrouver les Réunionnais profiter pleinement de sa beauté". Ce n’est pas fini. Le Département prévoit la mise en œuvre d’un nouveau plan de gestion des arbres, courant 2024, afin que le Jardin de l’État, puisse garder son charme dantan et assumer pleinement son rôle de poumon vert de la capitale de La Réunion.