08 déc. 2020

Pacte de Solidarité de Lutte Anti- Vectorielle 2020 -2021 : signature de Convention entre le Département et la CIVIS - 2020

Signature de la convention Signature de la convention

Ce mardi 8 décembre avait lieu, au sein des locaux de la CIVIS, la signature par le Département et la CIVIS de la convention permettant la mise en œuvre du Pacte de Solidarité de Lutte Anti-Vectorielle 2020-2021 sur les 6 communes membres de la Communauté Intercommunale des Villes Solidaires. Ce pacte, qui est amené à s’élargir aux autres intercommunalités, a pour objectif le renforcement de la lutte contre la dengue sur l’ile.

 

Depuis 2017, La Réunion fait face à un véritable fléau, la dengue, qui circule sur le territoire par vagues épidémiques en période d’été austral. En effet, au cours de ces trois dernières années, plus de 40 000 malades ont été identifiés entraînant plus de 1 500 hospitalisations et 42 décès. Conscient de l’enjeu important que représente la lutte contre cette maladie, le Plan Départemental de Relance Economique et Sociale prévoyait ainsi la mise en place d’un Pacte de Solidarité de Lutte Anti- Vectorielle, en partenariat avec les EPCI, les associations et la SPL EDDEN.

Ce pacte, dont les actions sont mises en œuvre depuis octobre 2020 et se poursuivront jusqu’au 31 aout 2021, prévoit l’attribution de 3 millions d’euros pour les EPCI, de 1,5 millions d’euros pour les associations et enfin l’attribution de 3 millions d’euros pour la SPL EDDEN, soit une enveloppe globale de 7,5 millions d’euros pour lutter contre la dengue.

 

Ce mardi, une convention entre le Département et la CIVIS a été signée pour mettre en œuvre ce pacte, sur les 6 communes membres de la CIVIS. D'un montant de 750 000 euros, cette convention est financée à hauteur de 600 000 euros par le Département et 150 000 euros par la CIVIS.

Visant à combattre efficacement la dengue et les gîtes larvaires qui en sont les vecteurs, ce dispositif prévoit de lutter contre les dépôts sauvages de déchets en passant par la collecte et le traitement des dépôts, par l’embellissement des zones de dépôts sauvages au travers de plantations, et par l’achat de matériel pour la Brigade Intercommunale de l’Environnement. Des opérations de collecte et de traitement de véhicules hors d’usage, de pneus et autres déchets dangereux qui peuvent eux aussi être des gîtes larvaires, sont également au programme.  

 

Avec l’arrivée de la saison sèche et dans un contexte sanitaire déjà marqué par la Covid-19, ce partenariat avec la CIVIS, et plus largement avec tous les EPCI de l’ile qui sont chargés de la collecte et du traitement des déchets, vise à protéger l’ensemble de la population réunionnaise de la dengue, en particulier les gramounes et les personnes fragiles.

Plan Départemental de Transition Ecologique et Solidaire