27 novembre 2021 - 03 avril 2022

Exposition au Musée Léon Dierx : Derrière la lumière, la mémoire retrouvée - 2021

  • Musée Léon Dierx
  • 09H30  - 17H30
  • 2€
2022-04-03 17:30:00 2022-04-03 17:30:00 Exposition au Musée Léon Dierx : Derrière la lumière, la mémoire retrouvée - 2021 C’est en s’appuyant sur les collections historiques constitutives de l’identité du Musée Léon Dierx que Thierry Fontaine, Tiéri Rivière et Abel Técher ont développé leurs recherches artistiques dans le cadre de leur résidence de création.   Thierry Fontaine expérimente le geste et l’action, la fabrication de l’objet et son rapport contextuel. L’image devient pour lui un aboutissement de ses constructions plastiques. C’est à l’approche romantique des paysages de La Réunion peints par Adolphe Leroy (1832-1892) que l’artiste a choisi de se confronter. Dans ses propositions, il interroge les limites de la nature. Il questionne le territoire et pose ce rapport entre l’intérieur et l’extérieur.   Abel Técher a choisi comme « matières à créer », au sein de la collection du musée, les nombreuses illustrations graphiques de « Paul et Virginie », l’épopée insulaire écrite par Jacques-Henri de Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814) en 1788 dont l’action se déroule à l’Ile Maurice. Quel peut être l’impact sur l’imaginaire contemporain Réunionnais, de cette littérature et de cette imagerie coloniale d’alors ? Abel Técher s’est penché sur la mise en scène d’un espace réel de fabrication d’une imagerie coloniale détournée et remise au goût du jour par les arts décoratifs.   Loin des attendus autour de « l’artiste créole » Tiéri Rivière s’attache par le choix de matériaux, de modèles, de caractéristiques architecturales ou de formes décoratives à révéler une identité culturelle spécifique au territoire qu’il revendique. Tiéri Rivière crée des espaces à éprouver, dans lesquels son propre corps va servir d’étalon de mesure. La représentation d’actions, de gestes, par la captation filmique ou par le dessin, lui permet d’interagir avec les espaces, d’expérimenter les équilibres et les chutes. Il choisit des objets, billes, sac de couchage, palette, T-shirt, et s’en empare pour un dialogue avec son corps.   Derrière la lumière, du siècle des lumières, se trouve une mémoire transmise, projetée et imaginée par les artistes et les écrivains. Le projet d’un Musée des Beaux- arts au sein d’un territoire autrefois colonial, du fait de son ambition initiale d’éducation et d’édification d’une mémoire, continue à contribuer aujourd’hui encore par son développement et sa rencontre avec la création contemporaine à écrire le récit constitutif d’une identité culturelle créole et actuelle. CONTACT Tél : 0262 20 24 82 Email : musee.dierx@cg974.fr   HORAIRES Ouvert du Mardi au Dimanche de 9H30 à 17H30 Fermé le Lundi Pass sanitaire à jour obligatoire Port du masque obligatoire   Musée Léon Dierx CDR admin@extension-interactive.com Indian/Reunion public Ajouter à mon calendrier 2022-04-03 13:30:00 2022-04-03 13:30:00 Exposition au Musée Léon Dierx : Derrière la lumière, la mémoire retrouvée - 2021 C’est en s’appuyant sur les collections historiques constitutives de l’identité du Musée Léon Dierx que Thierry Fontaine, Tiéri Rivière et Abel Técher ont développé leurs recherches artistiques dans le cadre de leur résidence de création.   Thierry Fontaine expérimente le geste et l’action, la fabrication de l’objet et son rapport contextuel. L’image devient pour lui un aboutissement de ses constructions plastiques. C’est à l’approche romantique des paysages de La Réunion peints par Adolphe Leroy (1832-1892) que l’artiste a choisi de se confronter. Dans ses propositions, il interroge les limites de la nature. Il questionne le territoire et pose ce rapport entre l’intérieur et l’extérieur.   Abel Técher a choisi comme « matières à créer », au sein de la collection du musée, les nombreuses illustrations graphiques de « Paul et Virginie », l’épopée insulaire écrite par Jacques-Henri de Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814) en 1788 dont l’action se déroule à l’Ile Maurice. Quel peut être l’impact sur l’imaginaire contemporain Réunionnais, de cette littérature et de cette imagerie coloniale d’alors ? Abel Técher s’est penché sur la mise en scène d’un espace réel de fabrication d’une imagerie coloniale détournée et remise au goût du jour par les arts décoratifs.   Loin des attendus autour de « l’artiste créole » Tiéri Rivière s’attache par le choix de matériaux, de modèles, de caractéristiques architecturales ou de formes décoratives à révéler une identité culturelle spécifique au territoire qu’il revendique. Tiéri Rivière crée des espaces à éprouver, dans lesquels son propre corps va servir d’étalon de mesure. La représentation d’actions, de gestes, par la captation filmique ou par le dessin, lui permet d’interagir avec les espaces, d’expérimenter les équilibres et les chutes. Il choisit des objets, billes, sac de couchage, palette, T-shirt, et s’en empare pour un dialogue avec son corps.   Derrière la lumière, du siècle des lumières, se trouve une mémoire transmise, projetée et imaginée par les artistes et les écrivains. Le projet d’un Musée des Beaux- arts au sein d’un territoire autrefois colonial, du fait de son ambition initiale d’éducation et d’édification d’une mémoire, continue à contribuer aujourd’hui encore par son développement et sa rencontre avec la création contemporaine à écrire le récit constitutif d’une identité culturelle créole et actuelle. CONTACT Tél : 0262 20 24 82 Email : musee.dierx@cg974.fr   HORAIRES Ouvert du Mardi au Dimanche de 9H30 à 17H30 Fermé le Lundi Pass sanitaire à jour obligatoire Port du masque obligatoire   Dossier de presse (pdf) Musée Léon Dierx CDR admin@extension-interactive.com Indian/Reunion public
Je m'inscris à l'évènement
Affiche de l'exposition Affiche de l'exposition

C’est en s’appuyant sur les collections historiques constitutives de l’identité du Musée Léon Dierx que Thierry Fontaine, Tiéri Rivière et Abel Técher ont développé leurs recherches artistiques dans le cadre de leur résidence de création.

 

Thierry Fontaine expérimente le geste et l’action, la fabrication de l’objet et son rapport contextuel. L’image devient pour lui un aboutissement de ses constructions plastiques. C’est à l’approche romantique des paysages de La Réunion peints par Adolphe Leroy (1832-1892) que l’artiste a choisi de se confronter. Dans ses propositions, il interroge les limites de la nature. Il questionne le territoire et pose ce rapport entre l’intérieur et l’extérieur.

 

Abel Técher a choisi comme « matières à créer », au sein de la collection du musée, les nombreuses illustrations graphiques de « Paul et Virginie », l’épopée insulaire écrite par Jacques-Henri de Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814) en 1788 dont l’action se déroule à l’Ile Maurice. Quel peut être l’impact sur l’imaginaire contemporain Réunionnais, de cette littérature et de cette imagerie coloniale d’alors ? Abel Técher s’est penché sur la mise en scène d’un espace réel de fabrication d’une imagerie coloniale détournée et remise au goût du jour par les arts décoratifs.

 

Loin des attendus autour de « l’artiste créole » Tiéri Rivière s’attache par le choix de matériaux, de modèles, de caractéristiques architecturales ou de formes décoratives à révéler une identité culturelle spécifique au territoire qu’il revendique. Tiéri Rivière crée des espaces à éprouver, dans lesquels son propre corps va servir d’étalon de mesure. La représentation d’actions, de gestes, par la captation filmique ou par le dessin, lui permet d’interagir avec les espaces, d’expérimenter les équilibres et les chutes. Il choisit des objets, billes, sac de couchage, palette, T-shirt, et s’en empare pour un dialogue avec son corps.

 

Derrière la lumière, du siècle des lumières, se trouve une mémoire transmise, projetée et imaginée par les artistes et les écrivains. Le projet d’un Musée des Beaux- arts au sein d’un territoire autrefois colonial, du fait de son ambition initiale d’éducation et d’édification d’une mémoire, continue à contribuer aujourd’hui encore par son développement et sa rencontre avec la création contemporaine à écrire le récit constitutif d’une identité culturelle créole et actuelle.

CONTACT

Tél : 0262 20 24 82
Email : musee.dierx@cg974.fr

 

HORAIRES

Ouvert du Mardi au Dimanche de 9H30 à 17H30
Fermé le Lundi

Pass sanitaire à jour obligatoire
Port du masque obligatoire

 

Je propose un évènement

+

S'inscrire à l’évènement

Refuse Résiste : la campagne de sensibilisation et de prévention contre les addictions